Ci spiace, ma questo articolo è disponibile soltanto in Francese. Per ragioni di convenienza del visitatore, il contenuto è mostrato sotto nella lingua alternativa. Puoi cliccare sul link per cambiare la lingua attiva.

Couverture revue Mundau n°11 - Anthropologia do gesto

 

Expédient et résumé n. 11

Claudia Mura

1-11

Présentation

Le geste anthropologique aujourd’hui  (texte en espagnol)

par Gabriel Luis Bourdin et Siloé Soares de Amorim

 

Anthropologie du geste

Le virage : perceptions du corps et de l’espace dans une communauté maya d’un point de vue gestuel  (texte en espagnol)

Résumé :
Cet article traite des résultats d’une enquête dont l’objectif était d’enquêter sur les significations des mouvements et des gestes en rotation qui sont observés dans les cérémonies mayas de la communauté de Tihosuco, Quintana Roo, Mexique, et les façons dont, à travers eux, il est possible d’expliquer la manière dont le corps, l’espace
territorial et la vie quotidienne sont perçus chez les peuples de langue maya. La proposition théorique méthodologique qui a guidé la recherche était l’Anthropologie du Geste de Marcel Jousse, privilégiant, lors de l’observation participante, les ressources techniques de l’usage de la vidéo, des images et de la photographie.

Tania Ramos Pérez

 

La cérémonie du thé sahraouie, un recueil de gestes quotidiens  (texte en espagnol)

Résumé :
Le présent article est une description des gestes de la cérémonie du thé sahraoui encadrés dans les principes fondamentaux de l’anthropologie du geste et du mimisme de Marcel Jousse traduits en espagnol par Gabriel Bourdin Rivero et Leonor Teso Gentile. La cérémonie du thé est un ensemble de gestes quotidiens chez les Sahraouis dans les camps de réfugiés, de Tindouf dans le Sahara algérien, où l’hospitalité et la cohésion sociale se réalisent avec des tournées de trois verres de thé. La vie des Sahraouis vue dans la cérémonie du thé forme un cercle parfait avec leur univers ; les grains de sucre entrecoupés de sable du désert, l’ambre sombre et brillant dans les
verres en cristal semblent être le résultat du sable orange doux avec les feuilles vertes du thé, le thé qui vient étonnamment rafraîchir les 60ºC du soleil brûlant.

Soledad Rangel

 

Geste et expression  (texte en portugais)

Résumé :
En partant du constat de Hubert Godard que c’est le geste qui fabrique le corps, cet article explore les processus génétiques de la corporéité à partir de la catégorie du geste. Dans une perspective philosophique non essentialiste, je cherche à comprendre, avec le soutien de philosophes, anthropologues et théoriciens de la
danse, ce que signifie gesticuler et comment le geste se constitue en tant que dimension somatique de
l’existence, impliquant non seulement le domaine physiqueanatomiquefonctionnel du corps, mais plus profondément le domaine symbolique et expressif. Pour cette raison, la danse, en tant que champ artistique et
champ de connaissance qui explore, plus que le pur mouvement du corps, le geste qui le fabrique, est un
domaine privilégié de recherche qui peut nous éclairer sur une anthropologie générale du geste.

Ana Rita Nicoliello Lara Leite

 

Pas seulement des “gestes” : perceptions d’un chercheur entendant parmi les “sourds” dans la zone rurale de Barra de Santana, Paraíba  (texte en portugais)

Résumé :
Dans cet article, basé sur l’interaction entre sourds et entendants, dans le quartier rural de Serra de Inácio
Pereira, situé dans la municipalité de Barra de Santana, Paraíba, je discute des stratégies, représentations,
connaissances, pratiques impliquées dans la communication et la vie pratique locale. À partir d’une recherche ethnographique réalisée entre 2012 et 2019, je présente le scénario de ces sujets en contraste avec les aspects sociaux de communautés qui ont également développé leur propre “langue des signes”, simultanément, je récupère les discussions dans la littérature existante sur ce sujet. Ensuite, je discute en fonction de mon apprentissage de la communicabilité locale, des processus, des créations, des significations et des usages des gestes conventionnels. J’insiste sur le fait que dans les récits racontés par les personnes sourdes, on peut voir que lors de la communication, les sensations corporelles et les objets en font également partie. Dès lors, cette communicabilité créative révèle des manières d’être au monde qui peuvent enrichir la perspective anthropologique.

Carolina Barbosa de Albuquerque

 

Une voie du corps : vers une anthropologie sans jeans  (texte en portugais)

Résumé :
Dans cet article, je propose une réflexion sur la centralité et la production du corps de l’anthropologue da
ns la recherche de terrain, à partir de deux mouvements : mon expérience d’apprentissage dans les activités d’enseignement de la danse et une approche du débat promu par Tim Ingold sur la relation entre Anthropologie et Éducation. L’objectif est de discuter en quoi ces expériences d’apprentissage de la danse me permettent d’affiner une éducation de l’attention, basée sur un processus de production de mon corps. Il s’agit aussi de remettre en cause l’idée que si l’objectif de l’anthropologie ne se limite pas à l’ethnographie et à la
description détaillée, mais plutôt au potentiel de la vie, il ne faut pas être contraint par une certaine vision de la méthode qui neutralise l’analyse des flux de vie et l’apprentissage des autres personnes ou des choses.

Renato Müller Pinto

 

Le rythme de l’enchantement chez les indigènes de l’Alto Sertão de Alagoas selon l’Anthropologie du Geste de Marcel Jousse   (texte en portugais)

Résumé :
Dans cet article, je cherche à présenter quelques points de la théorie de Marcel Jousse, en dialogue avec ce que je comprends du processus d’enchantement chez les peuples indigènes de l’Alto Sertão Alagoas, Jiripankó, Kalankó, Katokinn, Karuazú et Koiupanká, en traitant non seulement les aspects cosmologiques, mais aussi
leurs implications dans la matérialité. Avec cela, nous observons la cosmologie dans un sens rituel et l’interaction et l’organisation collective à travers ce que je comprends comme le geste et le rythme dans la théorie de Marcel Jousse. Pour arriver à cette compréhension, j’ai cherché à utiliser la conception du rituel
comme une forme de faciliter et de rendre la vie possible, en partant d’une triade qui comprend Praiá, les êtres enchantés du Pankararu (tronc) et leurs descendants (branche/s). De cette façon, en accord avec Jousse, je vois dans le geste la motivation de la production et de la continuité de l’existence de ces peuples, un geste indigène
et paysan. Il s’agit d’une étude ethnographique et les transcriptions des présentations orales de Jousse sont utilisées comme base théorique, ainsi que les réflexions sur cet auteur partagées dans les séminaires “La vida de los Gestos” à l’Universidad Nacional Autónoma de México (UNAM).

Moisés Oliveira

 

Musicalité, mouvement et territoire quilombola   (texte en portugais)

Résumé :
L’article présenté ici établit une réflexion sur la relation entre musicalité et mouvement, comprenant comment
les corps qui construisent et jouent des instruments de musique gesticulent et se définissent comme des quilombolas. Ainsi, en présentant le groupe culturel Encanto do Quilombo comme objet d’étude, je cherche à
refléter ethnographiquement les quilombolas de la communauté Jauari, à Oriximiná Pará, à travers leur musique et, par conséquent, la danse produite par cet acte. Il est enregistré qu’en plus du facteur musical, le groupe offre, à travers ses pratiques, une relation à travers l’utilisation du corps à la fois pour faire de la musique et pour danser. D’ailleurs, c’est aussi en faisant de la musique et en dansant qu’ils se définissent comme des quilombolas.

Marcos Alan Costa Farias

 

Le caractère fondamental de l’expérience indigène de Marcel Jousse dans la création de sa méthode anthropologique  (texte en français)

Résumé :
Marcel Jousse (1886
1961) est le fondateur de l’anthropologie du geste et du rythme ; il lance sa méthode scientifique sur la scène universitaire française à partir de 1931 à l’Ecole d’Anthropologie de Paris, à la Sorbonne, à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes et il crée son laboratoire de rythmopédagogie. En 1918 et 1919, Marcel Jousse vit deux ans aux USA. Il étudie la culture des Indiens des plaines et en particulier leur langage gestuel. Cet article a pour projet de montrer en quoi cette rencontre, cette expérience et ces apprentissages ont été un des facteurs déterminants dans la création de la méthode anthropologique de Marcel Jousse, pour
l’élaboration de ses idées fondamentales sur le geste, le rythme, les cultures traditionnelles et enfin son enseignement à Paris, entre 1931 et 1957. Le présent article est le fruit de mon travail de recherche doctorale en science du langage à l’université de BordeauxMontaigne ; ma thèse a pour objectif de redécouvrir l’anthropologie du geste et du rythme de Marcel Jousse et à la remettre à jour au service des sciences de l’Homme à notre époque.

Titus Jacquignon

 

L’apport de l’anthroposémiotique à l’étude des symptômes corporels   (texte en espagnol)

Résumé :
L’objectif central de cet article est de fournir quelques notes théoriques qui permettent, d’un point de vue anthroposémiotique, de contribuer aux études sur le corps et les processus de santé/maladie dans des contextes socioculturels. Nous considérons que la souffrance et sa matérialisation corporelle peuvent être lues à partir de la
confluence de différents systèmes sémiotiques qui déterminent le sens, l’expression et l’expérience de la souffrance. Ainsi, la réaction de l’organisme et ses effets au niveau psychique et physique, comme coordonnées de la réflexion, permettent d’envisager les conditions méthodologiques nécessaires à l’analyse situationnelle et
contextuelle des symptômes somatiques. Le texte est structuré à partir d’une réflexion sur la notion de symptôme et, par la suite, sur les processus sémiotiques impliqués dans l’interprétation du corps et de la maladie. Une partie de cette thèse s’appuiera sur quelques données empiriques tirées de nos propres recherches sur le sujet.

Maira Arriagada, Julio Horta

 

Insertion visuelle

Trois précurseurs de l’anthropologie du geste   (texte en portugais)

Ce livret illustré présente trois précurseurs des études sur le geste qui ont vécu au XIXe siècle, il s’agit de : Andrea De Jorio, Garrick Mallery et William Tomkins. Ces chercheurs ont enregistré le geste humain comme un produit de la communication associée à des éléments socioculturels. Aspects traités par l’un des plus importants penseurs du geste humain, le jésuite et anthropologue français Marcel Jousse (1886-1961), dont les recherches sur le sujet, sur la vie quotidienne et l’oralité, ont été transcrites en plus de vingt mille pages, fruit de ses conférences ou cours sur l’anthropologie du geste.

Gabriel Luis Bourdin, Siloé Soares de Amorim

 

L’invisible photographié : performance et geste des charmés dans le tambor de mina du quilombo maranhense de Santa Rosa dos Pretos

Une sélection de photographies de la fête du Caboclo João Guará à Saint Lazare, dans la tente de Mãe Severina.

Juliana Loureiro

 

Dona Zefinha : une histoire de vie partagée

L’histoire que nous présentons est celle de Dona Zefinha, habitante du village de Jaraguá, situé dans la municipalité de Rio Tinto-PB. Le personnage est une recycleuse, où elle collecte les déchets dans la décharge de la ville de Marcação-PB, une activité qui permet de subvenir aux besoins de sa famille.

José Muniz Falcão Neto

 

Blocages et déblocages : le dessin comme outil pour un processus d’écriture relationnel

Cet article de dessin ethnographique est tiré de mon mémoire de maîtrise, qui est une ethnographie du shopping des femmes à Natal, Rio Grande do Norte. En analysant la consommation féminine de vêtements, d’accessoires et de maquillage, les éléments de cet univers ont été une constante dans les discours des dix interlocutrices interrogées. Cependant, ce qui m’était familier, ainsi qu’à ces femmes, fait partie d’un univers spécifique et manquait d’explication pour le futur lecteur du texte. L’idée est alors venue de créer un glossaire illustré, qui aurait un caractère informatif. Cependant, je ne voulais pas insérer des images provenant d’Internet dans mon travail, j’ai donc pensé à dessiner les images pour le glossaire, afin de leur imprimer un caractère dynamique.

Adara Pereira Silva

 

 

Critiques

A propos de : BOURDIN, Gabriel. La Jungla Antropológica – una introducción a la antropologia del gesto y el mimismo de Marcel Jousse. Ciudad de México-MX : UNAM/IIA, 2019.

Une recension de Rachel Rocha de Almeida Barros   (texte en portugais)

Print Friendly, PDF & Email