Vivant dans un monde où l’expérience, l’art, la recherche scientifique se sont isolés les uns des autres, les décisions des politiques urbaines, sociales, culturelles, écologiques, de santé sont prises par des experts, des professionnels de façon détachée de l’expérience vécue de ceux qui sont les « bénéficiaires » de leurs programmes. C’est ainsi que de nombreux dispositifs, pourtant pleins de bonnes intentions, s’avèrent souvent contre-productifs, voir néfastes pour leurs « bénéficiaires ».  Il nous paraît fondamental que les acteurs, c’est-à-dire les personnes ayant l’expérience de ce qu’elles vivent, participent non pas seulement au choix entre plusieurs solutions proposées clefs en main par des spécialistes (comme c’est souvent le cas dans les événements dits « participatifs »), mais soient reconnues dans la légitimité de leurs savoirs, et contribuent aux recherches, à la production des savoirs au côté des chercheurs, afin que soit intégrée leur expérience, vécue dans leur corps, pour en finir avec cette séparation redoutable de la science et de l’expérience pointé par le biologiste Francisco Varela.

La création théâtrale, comme activateur du surgissement d’ une foule de savoirs co-produits, opérant des transformations dans les participants comme dans les artistes, nous semble le lieu idéal de ce laboratoire collaboratif, d’abord parce qu’elle pense par le GESTE, dans le tissage des relations à l’autre qui nous transforment nous-même, agissant sur les savoirs produits comme  sur les esthétiques des artistes. Car peut-on faire société, communauté, collectif, sans faire corps social partageant l’expérience corporelle du geste singulier devenant commun, et du geste commun devenant singulier?

C’est pourquoi, selon l’éclatante révélation de l’enseignement de Marcel Jousse qu’il n’existe de pensée (efficiente, profonde, transformatrice) QUE gestuelle, nous avons toujours mis au cœur de notre travail, d’artistes-chercheurs à la Compagnie SourouS, ce « faire-théâtre » avec les non-professionnels, dans la proximité des vécus, dans les quartiers, les hôpitaux, les lieux de vie du quotidien, pour rompre avec cette algébrose de la science sociale et de l’action artistique surplombantes.

Les deux spectacles que nous jouons le dimanche 12 Mars 2017 au Théâtre El Duende à Ivry témoignent de ce travail.

Venez nombreux !!

Muriel Roland  –  Cie SourouS

Flyer 12 MARS(2-BR) SaxifragesFlyer 12 MARS (BR)

Print Friendly, PDF & Email