Marcel Jousse

chercheur, anthropologue, pédagogue

Catégorie : Vidéos (Page 1 of 2)

D’un passage par le laboratoire de prise de conscience : Edgard Sienaert

Dans cette intervention au colloque « L’homme est mémoire » à Bordeaux (2014), Edgard Sienaert se livre à travers une sorte de biographie anthropologique, suivant l’invitation de Jousse à pratiquer le « laboratoire de prise de conscience ».

Suite à une introduction basée sur des citations de cours de Jousse, Edgard Sienaert retrace chronologiquement quelques unes de ses expériences significatives face aux langues et aux cultures, de son enfance en Belgique, jusqu’à l’Afrique du Sud et au Lesotho où il vit aujourd’hui.

Il les relie au mimisme humain décrit par Jousse, fondement d’une triple cohérence de l’humain avec lui-même, avec le cosmos, et des hommes entre eux… qui peut être menacée :

  • par le psychisme : séparation factice de l’humain entre corps et esprit ;
  • par l’algébrosisme : perte de contact du langage oral et écrit avec le monde ;
  • et par le racisme : perte de l’appartenance commune entre les hommes.

Il faut attendre un peu le chargement de la vidéo avant de pouvoir la visionner. Un lecteur Adobe Flash est nécessaire.

Si rien ne s’affiche ci-dessus, allez la voir directement depuis le site de l’Université Bordeaux Montaigne et essayez de cliquer sur LD en bas à droite (basse définition) au lieu de HD (haute définition).

Jean-Rémi Lapaire : un linguiste qui rejoint l’anthropologie du geste

Jean-Rémi Lapaire étudie et enseigne la linguistique anglaise et les études gestuelles à l’Université de Bordeaux.

Dans cette intervention au colloque « L’homme est mémoire » (2014), il nous présente différents exemples de gestes présents dans l’expression corporelle spontanée que nous avons lorsque nous communiquons avec autrui. Il retrace également les apports à ses recherches d’auteurs n’ayant pas connu les travaux de Jousse tels que Birdwhistel, Goffman, Malinowski. Il présente enfin ce qu’il retire de la pensée de Jousse dans sa pratique d’enseignant de l’anglais, en lien avec les travaux de James Asher, du phonéticien Dennis Fry, et de Kendon.

La vidéo sur le site de l’Université Bordeaux Montaigne

En quoi la pensée de Jousse nous est-elle nécessaire aujourd’hui ?

Muriel Roland a proposé que cette question serve de fil rouge pour les 50 ans de l’Association Marcel Jousse. A notre demande, elle s’est lancée pour offrir une première contribution sur cette question.

Nous souhaitons faire redécouvrir la pensée anthropologique de Jousse dans toute sa richesse, et mettre en lumière comment elle reste une puissante source d’inspiration pour de nombreuses personnes dans des domaines de pratique et de réflexion très variés.

L’intention est de susciter la curiosité, le questionnement, et le dialogue.

Vous pouvez vous abonner à notre chaîne You Tube, y partager vos commentaires (avec un compte utilisateur, à créer avec l’adresse courriel de votre choix).

Vous souhaitez vous aussi être interviewé(e) ? (c’est possible à distance, via un ordinateur équipé d’une webcam)

N’hésitez pas à prendre contact avec Thomas !

Ressources complémentaires :

 

Retour en vidéo sur Geste’Stations (2016)

Geste’Stations – Les saisons du geste en scène – Opus 1
Journée d’étude autour de Marcel Jousse en compagnie d’Edgard Sienaert :
Rejouer les gestes de l’Univers

Edgard Sienaert entouré d’une vingtaine d’artistes-chercheurs qui ont proposé de multiples échos, au travers de courtes performances artistiques, démonstrations, mini-ateliers, chansons…

Cette journée du 28 mai 2016 a été filmée et un montage a été réalisé en deux vidéos :

  • la première rassemble des extraits des interventions artistiques et pédagogiques (durée 1h08)
  • la seconde rassemble les communications d’Edgard Sienaert faites tout au long de la journée, ponctuées d’extraits de cours de Marcel Jousse lus par Gérard Rouzier  (durée 55 minutes)

C’est là : http://www-artweb.univ-paris8.fr/?Geste-Stations-Les-saisons-du

Les  intervenantes et intervenants :

Jean-Michel Daganaud, comédien, metteur en scène, professeur de placement du corps et de la voix
Lina Do Carmo, chorégraphe, danseuse-mime, doctorante
Régine Géraud, mime, comédienne, coach, performer
Marcos Malavia, acteur, metteur en scène
Géraldine Moreau, mime, médiatrice culturelle
Frédéric Pagès, chanteur, comédien, pédagogue
Marie Potapushkina-Delfosse, professeure des écoles, docteure en sciences du langage
Muriel Roland, actrice, metteuse en scène, doctorante
Gérard Rouzier, comédien
Elena Serra, pédagogue, metteuse en scène et comédienne
Laurence de Sève, chanteuse
David Sire, chanteur
Érico José Souza de Oliveira, metteur en scène, chercheur
Alain d’Ursel, kinésithérapeute
Nadia Vadori-Gauthier, artiste de performance, praticienne somatique, docteure en esthétique, EDESTA, EA 1573, Paris 8
Clara-Elisabeth Vasseur, philosophe
Olivier Viaud, danseur
Claire Willemann, plasticienne

Suite à cette journée, Edgard Sienaert a publié un article intitulé « Le geste doit précéder la parole. De l’anthropologie du mimisme de Marcel Jousse » dans la revue Degrés (Bruxelles). Il s’agit du n°171-172, automne-hiver 2017 de cette revue de sémiologie, sur le thème « L’interdisciplinarité entre recherche et création ».

On y trouve aussi un article de Nadia Vadori-Gauthier . A découvrir, la présentation de son projet « Une minute de danse par jour » sur You Tube et sur son propre site.

Merci à Muriel Roland (Compagnie SourouS / Université Paris 8) d’avoir initié et coordonné ce projet jusqu’à cette belle restitution.

L’Homme est mémoire : le colloque à Bordeaux en 2014

Affiche-colloqueL’Homme est mémoire. Rencontre transdisciplinaire entre l’anthropologie de Marcel Jousse et les sciences cognitives

Cette manifestation scientifique s’est tenue à l’espace Agora, domaine universitaire de Bordeaux, du 24 au 26 septembre 2014. Elle a été organisée conjointement par l’Institut des maladies neuro-végétatives IMN, CNRS, UMR 5293 et l’Institut de neurosciences cognitives et intégratives d’Aquitaine(INCIA), CNRS 52875 (Université de Bordeaux).

Étaient également partenaires de l’événement, l’Association Marcel Jousse (Paris) ainsi que l’EA 4196 CLIMAS (Université Bordeaux Montaigne).

Le programme complet

La liste des orateurs et les résumés des interventions

Les vidéos d’un certain nombre d’interventions sont disponibles :

(Certains ont des problèmes sur ces pages avec Google Chrome. Essayez un autre navigateur tel que Firefox)

Marcel Jousse, l’anthropologie du geste et du rythme

Dynamiques des mémoires

Mémoires et dysfonctionnements, prise en charge et accompagnement

Mémoires et comportements

Ethno-mémoires

Anthropologie culturelle et psychiatrique

Le 27 septembre, des conférences et projections dédiées à un plus large public

affiche-27septembre2014

L’anthropologie de Marcel Jousse d’après ses cours oraux

Une intervention d’Edgard Sienaert au colloque à l’université Lyon 3 en 2011

Cette intervention est une composition de synthèse à partir d’un grand nombre de citations issues des cours de Jousse.

Suite aux retours très positifs sur cette présentation, l’association Marcel Jousse a organisé deux séminaires autour d’Edgard Sienaert. De ce travail est né l’ouvrage : Au commencement était le mimisme.

Marcel Jousse praticien : astronome, artilleur et cavalier

Intervention de Rémy Guérinel au colloque à Lyon (2011)

Marcel Jousse en son temps

Intervention de Titus Jacquignon au colloque à Lyon (2011)

L’anthropologie de la mémoire, du geste et du rythme de Marcel Jousse

Intervention filmée de Titus Jacquignon

Colloque « L’Homme est mémoire » à Bordeaux en septembre 2014 (26 minutes)

Un film magnifique sur Marie Heurtin

Sorti au cinéma le 12 novembre 2014, ce film de Jean-Pierre Améris raconte l’histoire vraie d’une jeune fille née sourde et aveugle, confiée par ses parents en 1895 dans une institution religieuse accueillant les filles sourdes.

L’acquisition du langage à laquelle Marie Heurtin est parvenue grâce à Sœur Marguerite, la religieuse qui se fit son éducatrice, ne put passer que par les gestes « corporels-manuels ».

Marcel Jousse, qui rencontra Marie et sa sœur Marthe Heurtin, y voyait une démonstration éclatante que la parole est un geste, que le langage est avant tout un mimage, suivant la loi du mimisme humain.

Lire la compilation des cours de Jousse à propos des sœurs Heurtin.

La bande-annonce du film

Une interview du réalisateur

L’article de Wikipédia à propos de Marie Heurtin

La page Facebook du film

Page 1 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén