Les transcriptions de cours de Marcel Jousse

    Home / Le professeur à l’œuvre / Son héritage intellectuel / Les transcriptions de cours de Marcel Jousse

Les transcriptions de cours de Marcel Jousse

flèche retour

  Son héritage intellectuel

Nouveauté en 2018 !

Les transcriptions de cours de Jousse sont désormais disponibles en texte intégral, en complément des fichiers pdf auquel l’article ci-dessous fait référence.

Ils peuvent également être diffusés et réutilisés gratuitement dans le cadre d’une licence Creative Commons.

Pour en savoir plus : Lire la dernière version du Guide des cours de Marcel Jousse (10 pages)

Les cours de Marcel Jousse disponibles en téléchargement


Sommaire

  1. La publication initiale des cours scannés
  2. Quelques repères sur le contexte des cours
  3. Les possibilités d’utilisation : lecture / recherches / mise en forme

 

1. La publication initiale des cours scannés

Format

Les transcriptions des cours du professeur Marcel Jousse ont été numérisées en format pdf. Le logiciel gratuit Adobe Reader permet de les lire.

Composition des fichiers

Ces fichiers sont composés de deux éléments :

  • apparaît immédiatement l’image des pages dactylographiées (numérisation). Elle garantit l’authenticité de la source.

  • du texte qui peut être sélectionné, copié et collé dans un autre document. Il s’agit du résultat d’une opération de reconnaissance automatique de caractères, qui n’a pas été corrigée : il y a donc un certain taux d’erreur, variable selon les pages.

Organisation des fichiers

Les fichiers sont répartis dans des dossiers correspondant aux lieux d’enseignement et dans des sous-dossiers correspondant aux années. Le nom du fichier porte la date du cours concerné. L’ordre d’affichage des fichiers ne correspond pas à l’ordre chronologique du fait du classement automatique basé sur le date du jour qui apparaît en premier.

En revanche, après avoir ouvert un premier fichier, votre logiciel peut afficher dans une colonne à gauche les « signets », c’est-à-dire la liste chronologique des cours du même lieu ; on peut ensuite ouvrir celui de son choix en cliquant sur son titre.

Chaque fichier contient un cours, avec une page de titre, une page avec le plan composé par Jousse pour servir de support à son enseignement du jour, puis les propos qui ont été relevés par la sténotypiste.

Le fichier du premier cours de l’année contient également la page de l’annonce du programme, mentionnant le thème de l’année et le titre de la série de cours.

2. Quelques repères sur le contexte des cours

Il s’agissait de cours libres qui n’étaient pas inscrits dans un cursus universitaire diplômant. C’est un enseignement de recherche qui n’est pas sanctionné par des examens. Cela explique la grande diversité des auditeurs, qui pouvaient être autant des chercheurs, des étudiants, que des adultes de différents âges et différentes formations, sans aucun lien avec le milieu universitaire.

  • A l’amphithéâtre Turgot de la Sorbonne, les jeudis à 20h45, Jousse donne des cours orientés vers un large public, tant des spécialistes que des curieux de la « mécanique humaine », enseignants, artistes, ou simplement parents (1931 à 1945 et de 1951 à 1957).

  • A l’École d’Anthropologie, les lundis après-midi, il s’agit d’un cours dans lequel il s’adresse à d’autres chercheurs, jeunes ou confirmés, à des médecins, à des spécialistes de diverses disciplines. Il élabore une synthèse transdisciplinaire (de 1932 à 1951).

  • A l’École des Hautes-Études, section des sciences religieuses, les mardi puis mercredi après-midi, il enseigne dans le cadre d’un cours que lui cède le Professeur Goguel sur les origines du christianisme. Il y donne un enseignement spécialisé d’ethnologie de la Palestine dans l’antiquité et à l’époque de Jésus. C’est un domaine de recherches difficile, auquel il applique ses méthodes anthropologiques (de 1933 à 1945).

  • Les cours du Laboratoire de Rythmo-pédagogie (de 1933 à 1939) sont particuliers : Jousse y donne un enseignement suivi à un groupe en majorité composé de jeunes femmes en formation de « jardinières d’enfant », qu’on appellera plus tard des institutrices d’école maternelle. C’est un cours annuel qui se termine pour les étudiantes par la rédaction d’un mémoire. Jousse est en position de pédagogue et s’efforce de se faire comprendre, par une connaissance individuelles des étudiantes.

  • L’école supérieure d’anthropo-biologie est créée après la seconde guerre mondiale. Jousse y enseigne une série de 12 cours en 1948, les mercredis à la Maison de la Chimie. Il est obligé de repartir des bases de ses recherches pour y introduire des auditeurs qui n’ont pas suivi l’enseignement d’avant-guerre. Il est aussi plus assuré quant à son vocabulaire, et n’hésite plus à donner comme thème « l’anthropologie mimismologique », plutôt que « psychologie du geste et du rythme » comme il le faisait par prudence à la Sorbonne jusqu’en 1945.

Par ailleurs, il faut noter que Marcel Jousse n’est pas un chercheur isolé dans sa tour d’ivoire, indifférent aux événements sociaux et politiques. Les différentes périodes de son enseignement sont marquées à la fois par son évolution personnelle et par le contexte historique. Il faut aussi situer ses propos en fonction de l’avancement des sciences à l’époque, des techniques disponibles.

3. Les possibilités d’utilisation

La lecture suivie d’une série de cours, à l’écran ou imprimés

Lesquels ? Le volume de ces enseignements peut décourager : n’oubliez pas que c’est le résultat d’une vie entière de travail acharné de Jousse, qui est rassemblé et rendu facilement accessible avec la rapidité de l’informatique.

Jousse attendait de ses auditeurs une certaine assiduité pour pouvoir approfondir peu à peu la compréhension de ses travaux. Toutefois, de son vivant, sans doute aucun(e) élève n’a pu assister à l’ensemble de ses cours étalés sur environ 25 ans. A chacun(e), selon ses centres d’intérêt, de se cibler sur certains lieux et certaines années, en fonction des thèmes abordés.

Comment ?
A partir du catalogue des titres de cours et thèmes d’année (documents pdf à télécharger) :

Il est possible de faire une recherche par mot-clé dans ces documents : par exemple « jeu » ou « rêve », ou encore un des néologismes de Jousse qui vous intéressent, pour repérer un ou plusieurs cours dont c’est le sujet principal.

Pour lire à l’écran, pensez à adapter le zoom pour obtenir une taille de caractères confortable.

La recherche par mots-clés dans un ensemble de cours

C’est là que l’informatique donne des possibilités inimaginables par rapport à une recherche dans un grand volume de documents papier.

Dans la limite des mots qui ont été correctement reconnus par le logiciel de traitement optique, vous pouvez identifier toutes les occurrences d’un terme ou d’une expression dans la bouche du professeur Marcel Jousse.
Pour obtenir des résultats exhaustifs, vous pouvez désormais appliquer votre recherche aux fichiers disponibles au téléchargement en format .doc

Comment ? Dans le logiciel Acrobat Reader, sélectionnez dans le menu « édition » la fonction « Recherche avancée » (d’autres logiciels ouvrant les fichiers pdf, possèdent une fonction similaire).

(La fonction « recherche » simple permet seulement une recherche dans un document déjà ouvert.)

Avec « Recherche avancée », vous pouvez choisir de faire porter votre recherche sur le texte intégral de l’ensemble des cours, ou bien des cours de l’école d’anthropologie seulement (par ex.), ou encore d’une année particulière de cours.

> Pour cela, allez sur « parcourir », puis sélectionnez à l’intérieur de votre disque dur le dossier qui les contient. Le logiciel gardera en mémoire cette localisation, il sera facile de le sélectionner de nouveau, lors d’une prochaine recherche.

Le choix de votre mot-clé est important : c’est une chaîne de caractères que l’ordinateur va essayer de retrouver à l’identique dans les documents. On peut chercher un mot mais aussi une expression, un morceau de phrase : par exemple, Jousse se définit de différentes manières avec des phrases commençant par « je suis essentiellement ». Faites l’essai !

En décochant l’option « mot entier », vous pouvez rechercher les termes dérivés, par exemple au pluriel, les formes de conjugaison d’un verbe, ou les mots composés. Par exemple « mimism » renvoie à des mots forgés par Jousse à partir de cette racine (mimismologie, mimismiatrie, …), alors que d’autres termes de la même famille qui sont basés sur le préfixe « mimo » (mimodrame, mimographe, …).

Les résultats vous indiquent le nombre de documents où la chaîne de caractères a été trouvé, et le nombre d’occurrences, qui peut être plus important si elle est présente à plusieurs reprises dans certains documents. C’est un indicateur quantitatif des mots importants ou non chez Jousse.

Dans la liste des résultats, vous pouvez cliquer à gauche du titre pour afficher la ou les occurrences, présentées avec les mots qui suivent : cela permet de repérer si le mot semble utilisé dans un sens qui vous intéresse.

Un exemple : recherche du mot « liberté » dans les cours du Laboratoire avec les jardinières d’enfants. Quelques résultats développés avec les différentes occurrences :

Pour une recherche ciblée, si vous avez trop de résultats, vous pouvez affiner votre recherche en ajoutant un second mot-clé : c’est un second « tamis » qui vous permet de ne garder que les documents contenant ces deux mots-clés : la fonction est accessible en bas de page.


Il est aussi possible de combiner des mots-clés par les opérateurs « ET », « OU », …

> Renseignements complémentaires sur les recherches avancées, sur le site Adobe Acrobat.

Il n’est pas possible d’enregistrer les résultats d’une recherche, semble-t-il sauf dans la version payante du logiciel (un bouton dédié s’affiche alors à côté du bouton « recherche »).

Faire des copies d’écran peut être une solution pour garder trace de vos recherches.

En cliquant sur l’une des occurrences parmi les résultats, le document s’ouvre à la page correspondante, avec le mot-clé surligné (si vous cliquez sur la zone de texte, il se désélectionne : pour l’éviter, affichez votre fenêtre en cliquant sur le cadre de la fenêtre).

N.B. : Les possibilités de recherche par mot-clés présentées ici sont aussi applicables à la version numérique des différents mémoires écrits publiés par Jousse de son vivant ; la plupart sont à télécharger sur le site internet canadien des « Classiques en sciences sociales ».

Print Friendly, PDF & Email